De l'autre côté du miroir

Retour

Les ateliers soins et esthétique apprennent aux résidents des Maisons Perce-Neige à donner de la valeur à leur apparence. Focus à la Maison Perce-Neige de Baracé (Maine-et-Loire).

Les personnes handicapées qui sont placées en foyer de vie ne sont pas autonomes Elles ne peuvent ni travailler ni s’occuper d’elles comme le ferait des personnes ordinaires. Avec les ateliers soins et esthétique, les résidents prennent conscience que leur corps a une importance considérable.
Le premier atelier soins et esthétique a vu le jour dans la Maison de Baracé en 1994. Un coiffeur des environs qui prenait sa retraite a eu la gentillesse d’offrir à l’établissement les équipements de son salon.

Des espaces ont été aménagés, dans un esprit de salon de beauté, proposant des soins, du maquillage ou de la coiffure pour les résidents femmes et hommes.
Au fil des ateliers, ils se font plaisir et se sentent mieux dans leur peau. Ils comprennent également qu’en renvoyant une bonne image, les relations avec les autres n’en sont que bien meilleures.

Au-delà du plaisir, une vocation thérapeutique

Au même titre que les ateliers sportifs, manuels ou culturels, les ateliers soins et esthétique poursuivent un objectif thérapeutique et pédagogique. Ces ateliers leur permettent de stimuler leurs 5 sens, de les éveiller sans les agresser. Par exemple, pour les personnes présentant des troubles autistiques ou une anxiété, l’ambiance sonore que nous avons mise en place leur procure un sentiment de détente et de relaxation. Pour certains des résidents dépressifs, ces soins du visage et du corps deviennent également des soins psychiques. Ces instants leur permettent en effet de réduire leur anxiété ou leur ‘déprime’.

Aller vers soi pour aller vers les autres

Ces ateliers sont devenus des rendez-vous attendus avec impatience, notamment le vendredi après-midi. Les résidents sont fiers et heureux d’entendre leurs parents leur dire qu’ils sont beaux lorsqu’ils viennent les chercher pour le week-end.
Les ateliers soins et esthétique ont appris aux personnes handicapées à se réconcilier avec leur image, à se regarder dans le miroir et donc à se connaître. Au fur et à mesure, ils comprennent comment s’occuper d’eux-mêmes. On leur apprend à faire des choix, à opter pour une coiffure ou une couleur de maquillage plutôt qu’une autre… En prenant confiance en eux et en leur jugement, les différences  avec le monde qui les entoure s’atténuent. Ils deviennent plus adultes.