Le bonheur est dans le pré

La Chapelle-sur-Erdre

Retour

Ferme et atelier permaculture à la Maison Perce-Neige de la Chapelle-sur-Erdre (44)

À quelques kilomètres de Nantes, située dans un poumon de verdure, se trouve la Maison Perce-Neige de La Chapelle-sur-Erdre qui accueille au total 62 résidents dans deux structures différentes, le Chardon Bleu et le Chardon Blanc. Créée par la volonté d’une maman d’une enfant handicapée mentale, l’association « Le Chardon Bleu » s’est rapprochée de la Fondation à partir de 2010 pour rejoindre définitivement Perce-Neige en 2014.

Une véritable ferme

Originalité de cette Maison Perce-Neige, la présence d’une ferme ! Tout a commencé peu après l’ouverture en 1990 quand les animateurs ont eu l’idée de créer un potager. Au fil des années, le lieu s’est développé avec l’arrivée d’un poney, puis d’une volière et plus récemment la construction d’une ferme pédagogique avec notamment l’élevage de petits animaux comme des poules, des chèvres, des moutons. Les résidents sont de véritables acteurs des projets et participent à la vie de la ferme en fonction de leurs capacités et surtout de leurs envies.

« Le mercredi et le jeudi, nous organisons un atelier sulky avec les poneys, souligne Johanna Ablin, aide médico-psychologique. Certains résidents brossent Kinder (21 ans) et Polly (5 ans) – les deux poneys – et d’autres participent à de petits tours ou se baladent plus simplement à pied.

C’est un moyen très intéressant pour leur apprendre à gérer la relation avec un animal tout en les responsabilisant. Sylvie, une résidente, est par exemple très câline avec les animaux. Et cette proximité favorise son épanouissement ; petit à petit, j’observe qu’elle s’ouvre davantage aux autres. »

Un atelier permaculture

Si la permaculture est très en vogue actuellement, elle est déployée au sein de la Maison Perce-Neige depuis plusieurs années. Cette approche se fonde sur trois piliers : prendre soin de la Terre et de toutes les formes de vie, prendre soin des personnes et redistribuer les surplus. « Dans le cadre de notre potager, il s’agit ainsi de développer des cultures différentes, au même endroit, qui produiront toute l’année différents fruits et légumes qui vont contribuer mutuellement à leur développement… une très belle analogie avec le vivre ensemble, souligne Michelle Leyglene, Directrice de la Maison Perce-Neige de la Chapelle-sur-Erdre.

Le céleri va par exemple, par son odeur, protéger le chou de la piéride, un papillon blanc. De son côté, le chou protège le céleri de la rouille grâce à ses racines. Autre exemple avec la laitue qui évite que les radis voient leurs feuilles trouées par les altises ou bien le cerfeuil venant repousser les limaces.

La permaculture favorise le développement par les relations bienveillantes. C’est un réel enrichissement mutuel où chacun se complète avec ses différences et ses forces parfois cachées. »

Un petit marché, des collégiens ravis d’apprendre

La présence de la ferme est très appréciée par les résidents mais aussi par d’autres publics comme les élèves du collège voisin La Coutancière avec lequel un partenariat a été noué.

« Les fruits et légumes que nous cultivons sont vendus dans le cadre d’un petit marché qui se tient un lundi par mois » déclare Charlotte Carcouet, éducatrice spécialisée, en charge notamment de l’atelier jardinage. « Nous vendons des salades, des produits frais mais également des confitures ou des jus de pomme très appréciés ! Les résidents voient ainsi leur travail valorisé avec une fierté de montrer leurs connaissances à des personnes de l’extérieur. C’est vraiment émouvant de voir leur regard croiser celui des collégiens quand ils leur expliquent comment ils cultivent les différents produits. Notre potager représente un fantastique outil pédagogique pour tous et un moyen pour les résidents de s’épanouir au quotidien. » Côté gestion, le produit de la vente sert à acheter de nouvelles graines et quelques équipements.

Extraits du dossier de notre magazine de juin 2017

Suivez-nous