Journée extraordinaire en mer pour les personnes handicapées

Baptême en mer à bord d'un catamaran

Retour

En mai, cinq personnes handicapées de la Maison Perce-Neige de Courbevoie ont eu le  plaisir de faire leur premier baptême en mer à bord du catamaran Ephata.

Ephata, ouvre-toi en araméen…

Fabriqué tout spécialement pour l’association Emeraude Voile Solidaire, l’Ephata, qui signifie ‘ouvre toi’ en araméen, est un bateau rapide dont les moules sont issus de la compétition pour offrir de belles sensations de glisse. Long de 18 mètres, il est stable, large, équipé et sécurisé pour recevoir des personnes en fauteuil roulant. Il permet d’accueillir 30 personnes, équipage compris.

L’équipage se compose de 60 marins confirmés qui se relaient toute l’année pour partager leur passion de la navigation le temps d’une journée.
La saison 2018 a commencé en avril dernier avec, au planning, 75 sorties en mer le long de la Côte d’Emeraude au départ de Dinard.

Offrir un moment d’exception et de partage

C’est le but recherché par l’association Emeraude Voile Solidaire créée par Lydwine et  Yann Bucaille1.

Elle  s’appuie sur de solides valeurs humaines pour offrir à ceux qui souffrent une journée hors du temps sur un voilier. Personnes en situation de handicap, atteintes de maladies ou isolées socialement, ce sont ainsi 6 793 personnes qui sont montées à bord de l’Ephata depuis sa création en 2012.

Une première qui a marqué les esprits de Josiane, Sophie, Céline, Fabrice et Mohammed de la Maison Perce-Neige de Courbevoie accompagnés par quatre personnes de l’équipe éducative. Ils ont pu ainsi partager aux côtés d’un groupe de jeunes adolescents d’une classe ULIS2  cette journée d’exception.

Au rendez-vous : bonne humeur, partage et joie d’être ensemble. Le fait d’être réunis dans un endroit ouvert au monde, avec pour horizon la mer sans limite, a fait tomber les barrières de la différence. Tous vêtus de la veste de quart rouge prêtée par l’association, personnes handicapées et adolescents ont participé avec entrain à certaines manœuvres comme barrer ou affaler les voiles, exercice assez physique pour lequel Céline et Fabrice se sont montrés très endurants.

Autre grand plaisir lié au catamaran : déambuler sur les trampolines et survoler littéralement la mer. Des sensations fortes et uniques auxquelles Mohammed, handicapé et mal voyant, s’est adonné en chantant à gorge déployée ‘Santiano’,  une chanson de circonstance !

Objectif atteint et plus encore : un retour sur la terre ferme tout sourire, les yeux qui brillent, la tête pleine de souvenirs. Et les ados prêts à prolonger l’aventure avec le groupe de résidents : ‘on va à la plage maintenant ?’. L’ouverture aux autres est bien là.

Découvrir l’action de l’association Emeraude Voile Solidaire

1 Egalement à l’origine des Coffee shops Joyeux employant des personnes en situation de handicap à Rennes et Paris avec des implantations à l’étude à Bordeaux, Lyon et Lille.

2 ULIS : Unités Localisées pour l’Inclusion Scolaire. Dispositif qui accueille, au sein de certains collèges ou de certains lycées généraux, technologiques ou professionnels, les préadolescents ou adolescents dont le handicap a été reconnu.

Céline, Fabrice et les jeunes de classe ULIS en pleine manoeuvre à bord de l'Ephata