Qu’est-ce que la médiation animale ?

Retour

Selon la Fondation Adrienne et Pierre Sommer, dédiée à la relation homme-animal, la médiation animale est la recherche des interactions positives issues de la mise en relation intentionnelle Homme-Animal dans le domaine éducatif, social, thérapeutique et de la recherche.

Vidéo Fondation Sommer

L’animal qui favorise la relation à l’autre

Aux Etats-Unis, on parle de « zoothérapie ». En France, on utilise le terme ‘médiation animale’. Adaptée à tout public, elle permet de maintenir ou favoriser le bien-être physique et psychologique. Cette activité est exercée par un professionnel diplômé en relation humaine et spécialisé dans la médiation animale.

L’animal favorise le lien, la relation à l’autre. C’est un médiateur qui cherche l’interaction. Il va vers l’autre sans jugement, sans intention, sans communication verbale. Il est spontané, stimule, éveille, réconforte de manière naturelle. Il permet le partage et une relation authentique. L’animal assure un rôle de catalyseur social et procure de l’apaisement.

 

Mini-fermes dans les Maisons Perce-Neige

Des partenariats avec des associations spécialisées dans la médiation animale sont mis en place dans des Maisons Perce-Neige comme Chauché (85), Brissac (49), St Laurent (87).
Sur le plan médical, la relation avec l’animal se révèle être un important levier pour favoriser les apprentissages de la motricité de personnes lourdement handicapées ou en perte de capacités.
Pour les personnes avec autisme, l’animal va apaiser, attiser la curiosité, susciter l’intérêt visuel pour devenir une source de motivation pour entrer en communication. La relation est simplifiée. Nul besoin de décoder les expressions du visage, les sous-entendus du langage propres à l’homme.

La présence de mini-fermes dans certaines Maisons Perce-Neige contribue également au bien-être des résidents. La relation à l’animal introduit des notions de responsabilité et d’autonomie. L’occasion de s’occuper de ‘quelqu’un’, de ne plus être cette personne que l’on doit assister et accompagner au quotidien. Cela peut paraître anodin mais c’est une situation rare pour les personnes accueillies. Prendre soin d’un animal implique également de la rigueur, de la régularité dans les soins. Cela permet de se dépasser, de vaincre son appréhension et de se valoriser.

Pour en savoir plus sur la médiation animale : Des museaux et des maux, Lucile Civel, fondatrice et zoothérapeute.